Être soi, i.e la quête la plus galère AU MONDE

« Autant de choix qu’il y a de personnes, et bordel qu’est-ce que c’est éprouvant. Sans cesse nous sommes ramenés à ce qu’on pourrait peut-être (mieux) faire ou non, à ce qu’il serait préférable d’être ou non. »

Publicités

TRAHIR SES DÉMONS

 Je pourrais en effet marcher des heures dans le noir de mes pensées, observer, contempler ce qui finalement m’effraie quand j’arrive enfin à m’en distancer. Mes idées sont brouillées, opaques et c’est tout le temps comme ça. Ce qui me fascine m’abîme.